Bienvenue! Inscrivez-vous et rejoignez notre communauté :)
  • Login:

Bienvenue sur Forum SIG - Systèmes d'Information Géographique et Géomatique.

Bienvenue sur le forumSIG. S'il s'agit de votre première visite, assurez vous de faire une recherche préalable dans les FAQ SIG. Vous devez vous inscrire avant de pouvoir poster.

Affichage des résultats 1 à 6 sur 6
  1. #1
    Supporter(rice)
    Date d'inscription
    avril 2007
    Localisation
    Dunkerque
    Emploi
    Assistant Ingénieur
    Organisme
    LOG
    Messages
    149

    Par défaut Symbologie, couches vectorielles et couleurs graduées

    Bonjour à tous,

    Avec une série de couches comprenant une multitudes de polygones possédant chacun un attribut réel (un indice de mouvement), j'ai éprouvé quelques difficultés à paramétrer la symbologie. Il semblerait bien que je me débrouille mal mais je suis confronté de temps à autre à ce problème et le tutoriel de Qgis ne m'aide pas énormément.

    Idéalement, j'aurais souhaité colorier le contenu en fonction de l'indice. A l'image de ce que l'on peut faire avec une couche raster. Ici, les polygones n'affichent pas une valeur de densité ou en rapport avec la surface : ce sont juste des symboles presque identiques, mais orientés de manière bien définie.

    Le manuel (enfin... le document que l'on trouve sur le site de Qgis) m'apprend que l'on ne peut pas obtenir une gradation de teintes comme dans le cas des couches raster. On peut bien choisir une rampe de couleurs bien précise, mais il faut faire des classes pour attribuer une couleur à un polygone. A défaut de gradation directement liée à une valeur, on peut toujours créer un nombre de classes suffisamment important pour donner l'illusion d'une gradation non discrète.

    Dans mon cas, une symbologie avec des teintes "graduées" et un pas de 0,1 ou de 0,2 aurait suffit. Mes attributs vont de -25 à +25. Ce qui fait tout de même un certain nombre de classes à définir. Or, je ne parviens pas à fixer des limites avant de définir les classes. J'entre le nombre de classes et aussitôt la première classe prend le minimum représenté. Pour obtenir des classes d'un pas régulier (sauf aux extrémités), j'entre les valeurs à la main. Si, au bout de 43 ou 61 valeurs, je réalise que j'ai mal calculé, tout est à refaire.

    Y a-t-il une manière de manipuler de manière semi-automatique les limites des classes ? Indiquer la valeur minimale, maximale et un pas, ou bien attribuer des teintes à certaines valeurs précises et automatiser l'attribution des couleurs entre ces valeurs arbitraires ? Peut-être une extension ?

  2. #2
    Modérateur
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Localisation
    Angers
    Messages
    676

    Par défaut Re : Symbologie, couches vectorielles et couleurs graduées

    Bonjour,
    Ici, les polygones n'affichent pas une valeur de densité ou en rapport avec la surface : ce sont juste des symboles presque identiques, mais orientés de manière bien définie.
    J'ai du mal à visualiser ce que vous obtenez et ce que vous souhaitez. Une copie d'écran avec le canevas de carte, la table attributaire et la fenêtre des propriétés serait d'une grande aide.
    Le manuel (enfin... le document que l'on trouve sur le site de Qgis)
    Sur le site, sauf erreur de ma part, ils l'appellent "manuel" et étant membre de l'équipe en charge de ce document, je serais sincèrement curieux de savoir ce qui vous fait estimer qu'il n'en est pas un et ce qui serait envisageable de faire pour lui conférer ce statut.... Merci.
    [...] m'apprend que l'on ne peut pas obtenir une gradation de teintes comme dans le cas des couches raster. On peut bien choisir une rampe de couleurs bien précise, mais il faut faire des classes pour attribuer une couleur à un polygone. A défaut de gradation directement liée à une valeur, on peut toujours créer un nombre de classes suffisamment important pour donner l'illusion d'une gradation non discrète.
    Possible d'avoir le lien auquel vous faites référence? Parce que je ne vois pas trop... Utilisez-vous la symbologie graduée ou autre chose?
    "Les maisons sont proches pour qu'on puisse aller chercher du feu." Proverbe Moba
    Avant de poster, lire au moins une fois : De la bonne manière de poser les questions

  3. #3
    Supporter(rice)
    Date d'inscription
    avril 2007
    Localisation
    Dunkerque
    Emploi
    Assistant Ingénieur
    Organisme
    LOG
    Messages
    149

    Par défaut Re : Symbologie, couches vectorielles et couleurs graduées

    Sur le site, sauf erreur de ma part, ils l'appellent "manuel" et étant membre de l'équipe en charge de ce document, je serais sincèrement curieux de savoir ce qui vous fait estimer qu'il n'en est pas un et ce qui serait envisageable de faire pour lui conférer ce statut.... Merci.
    N'y voyez aucun mal ! Sur le moment, je me demandais juste, si c'était le terme consacré. Je ne suis pas très au fait des termes techniques. La preuve étant le mal que j'ai à expliquer ce que je fais et les choix dans la symbologie. Je vais essayer de faire des copies d'écran.

    Effectivement, c'est bien la symbologie graduée que j'avais retenue. Même si, dans mon cas, elle n'est guère différente du rendu catégorisé.

    Voilà la couche avec le dessin du ruban (avec des polygones disposés en fonction d'une route) :

    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		Ruban QGIS.jpg 
Affichages :	39 
Taille :		109,3 Ko 
ID : 			9035

    Et voilà à quoi ressemble la table (avec deux colonnes : le numéro de chaque polygone et la mesure associée) :

    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		Ruban QGIS table.jpg 
Affichages :	39 
Taille :		116,0 Ko 
ID : 			9036

    Ma première idée était d'associer une gamme de couleurs à cette mesure (qui, dans l'exemple va de -22 et des poussières à +20 et des poussières). En quelque sorte indexer la couleur affichée à la valeur de cet attribut. A l'image de ce qui se produit avec les couches raster. Comme je n'ai pas réussi faire une formule, j'ai pensé me contenter de faire des classes assez nombreuses pour obtenir une sorte de dégradé de couleurs. Mais je n'ai pas trouvé le moyen de convaincre Qgis de faire automatiquement des classes d'intervalle 0.1 entre les valeurs extrêmes arrondies (soit -23 à + 21). Les Jolies ruptures, que je ne connaissais pas, ont été une belle découverte ! J'y étais presque ! Mais pas moyen de faire des jolies ruptures d'un intervalle défini à partir d'une valeur arbitraire jusqu'à une autre.

    Navré d'être un peu brouillon. Fin de semaine...

    - - MISE A JOUR - -

    Sur le site, sauf erreur de ma part, ils l'appellent "manuel" et étant membre de l'équipe en charge de ce document, je serais sincèrement curieux de savoir ce qui vous fait estimer qu'il n'en est pas un et ce qui serait envisageable de faire pour lui conférer ce statut.... Merci.
    N'y voyez aucun mal ! Sur le moment, je me demandais juste, si c'était le terme consacré. Je ne suis pas très au fait des termes techniques. La preuve étant le mal que j'ai à expliquer ce que je fais et les choix dans la symbologie. Je vais essayer de faire des copies d'écran.

    Effectivement, c'est bien la symbologie graduée que j'avais retenue. Même si, dans mon cas, elle n'est guère différente du rendu catégorisé.

    Voilà la couche avec le dessin du ruban (constitué de polygones disposés et orientés en fonction d'une route) :

    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		Ruban QGIS.jpg 
Affichages :	39 
Taille :		109,3 Ko 
ID : 			9035

    Et voilà à quoi ressemble la table (avec deux colonnes : le numéro de chaque polygone et la mesure associée) :

    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		Ruban QGIS table.jpg 
Affichages :	39 
Taille :		116,0 Ko 
ID : 			9036

    Ma première idée était d'associer une gamme de couleurs à cette mesure (qui, dans l'exemple va de -22 et des poussières à +20 et des poussières). En quelque sorte indexer la couleur affichée à la valeur de cet attribut. A l'image de ce qui se produit avec les couches raster. Comme je n'ai pas réussi faire une formule, j'ai pensé me contenter de faire des classes assez nombreuses pour obtenir une sorte de dégradé de couleurs. Mais je n'ai pas trouvé le moyen de convaincre Qgis de faire automatiquement des classes d'intervalle 0.1 entre les valeurs extrêmes arrondies (soit -23 à + 21). Les Jolies ruptures, que je ne connaissais pas, ont été une belle découverte ! J'y étais presque ! Mais pas moyen de faire des jolies ruptures d'un intervalle défini à partir d'une valeur arbitraire jusqu'à une autre.

    Navré d'être un peu brouillon. Fin de semaine...

    - - MISE A JOUR - -

    Je suis le seul à avoir des soucis avec l'édition des réponses ?

  4. #4
    Modérateur
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Localisation
    Angers
    Messages
    676

    Par défaut Re : Symbologie, couches vectorielles et couleurs graduées

    Bonjour,
    N'y voyez aucun mal ! Sur le moment, je me demandais juste, si c'était le terme consacré. Je ne suis pas très au fait des termes techniques. La preuve étant le mal que j'ai à expliquer ce que je fais et les choix dans la symbologie. Je vais essayer de faire des copies d'écran.
    Point d'offense, là-dedans. comme j'écrivais, je voulais sincèrement avoir un retour. Ca fait un moment que je m'interroge sur la perception que les utilisateurs ont de cette doc, s'il y a des gens qui l'utilisent et de la nécessité (en ce qui me concerne) de continuer à la maintenir ou pas. Je voyais donc dans votre "boutade" une occasion d'avoir peut-être un retour...
    Mais je n'ai pas trouvé le moyen de convaincre Qgis de faire automatiquement des classes d'intervalle 0.1 entre les valeurs extrêmes arrondies (soit -23 à + 21)
    Dans la fenêtre Symbologie --> Gradué, vous pouvez indiquer le nombre de classes que vous voulez. Celui-ci serait, je pense, le résultat de la division de votre amplitude de données par 0,1 et en utilisant le mode "intervalle égal", vous devriez obtenir le résultat, non?
    Ma première idée était d'associer une gamme de couleurs à cette mesure (qui, dans l'exemple va de -22 et des poussières à +20 et des poussières)
    En regardant de plus près du côté des formules, je vois une fonction ramp_color qui permet d'attribuer selon la position une couleur issue d'une rampe de couleurs.
    Il s'agirait de trouver pour chaque numéro son indice entre 0 et 1 sur la plage de données, soit ("INDICE"-INDICE_MIN)/(INDICE_MAX-INDICE_MIN) et donc en mode symbole simple, saisir dans les propriétés de la couleur de remplissage une formule du genre
    Code:
    ramp_color('lenomdelarampedecouleurs', ("INDICE" - INDICE_MIN)/(INDICE_MAX-INDICE_MIN) )
    Par contre coté légende, il n'y aura rien d'exploitable.
    Il y a peut-être une astuce avec le symbole catégorisé mais bon...
    "Les maisons sont proches pour qu'on puisse aller chercher du feu." Proverbe Moba
    Avant de poster, lire au moins une fois : De la bonne manière de poser les questions

  5. #5
    Supporter(rice)
    Date d'inscription
    avril 2007
    Localisation
    Dunkerque
    Emploi
    Assistant Ingénieur
    Organisme
    LOG
    Messages
    149

    Par défaut Re : Symbologie, couches vectorielles et couleurs graduées

    Merci pour la formule. Je vais voir si je peux l'adapter. Pour l'avenir (parce que j'ai dû tout faire à la main cette fois-ci). Enfin... je vais aussi devoir me trouver un tutoriel pour l'édition des formules.

    je voulais sincèrement avoir un retour. Ca fait un moment que je m'interroge sur la perception que les utilisateurs ont de cette doc, s'il y a des gens qui l'utilisent et de la nécessité (en ce qui me concerne) de continuer à la maintenir ou pas. Je voyais donc dans votre "boutade" une occasion d'avoir peut-être un retour...
    Là, peux répondre par l'affirmative. Ce document est essentiel. C'est le point de départ pour l'utilisation d'un non-initié (mon cas) et on y retourne fréquemment quand on oublie certaines notions. Je me demande s'il existe un lien direct depuis Qgis (dans l'aide ?) ou une version pdf. Depuis le site de Qgis, je trouve le chemin pour y accéder plutôt tortueux. Sans trop y prêter attention, on se retrouve devant le mode d'emploi de l'ancienne version, avec des recommandations parfois obsolètes. L'accès au document pourrait être facilité, mais la pertinence de ce guide n'est pas à démontrer ! Je suis absolument certain que, comme moi, beaucoup d'utilisateurs s'appuient dessus pour comprendre le fonctionnement général et pour découvrir les subtilités de l'interface.

    En revanche, pour certaines fonctions puissantes (comme la sélection par formules, la calculatrice raster ou le remplissage automatique des tables), je me demande s'il ne faudrait pas des guides spécifiques, beaucoup plus fouillés, avec des exemples.

    Celui-ci serait, je pense, le résultat de la division de votre amplitude de données par 0,1 et en utilisant le mode "intervalle égal", vous devriez obtenir le résultat, non?
    Je vais essayer avec la formule ramp_color. Pouvoir attribuer une teinte en fonction de la position (liée à un indice de 0 à 100 %) sur l'échelle de couleurs serait bien la solution, effectivement.

    Pour ce qui est de la légende, je vais devoir continuer à la créer avec un autre logiciel, à la retoucher sous Illustrator et à l'importer dans le composeur comme une image SVG. :-(

  6. #6
    Modérateur
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Localisation
    Angers
    Messages
    676

    Par défaut Re : Symbologie, couches vectorielles et couleurs graduées

    Bonjour,
    Là, peux répondre par l'affirmative. Ce document est essentiel. C'est le point de départ pour l'utilisation d'un non-initié (mon cas) et on y retourne fréquemment quand on oublie certaines notions.
    Merci pour le retour sur l'utilisation de la doc. Bon à savoir.
    Je me demande s'il existe un lien direct depuis Qgis (dans l'aide ?) ou une version pdf.
    Pour le lien direct depuis QGIS voir effectivement le menu Aide ou appuyer sur F1 ouvre la page d'accueil de la version en utilisation.
    Depuis le site de Qgis, je trouve le chemin pour y accéder plutôt tortueux. Sans trop y prêter attention, on se retrouve devant le mode d'emploi de l'ancienne version, avec des recommandations parfois obsolètes. L'accès au document pourrait être facilité, mais la pertinence de ce guide n'est pas à démontrer ! Je suis absolument certain que, comme moi, beaucoup d'utilisateurs s'appuient dessus pour comprendre le fonctionnement général et pour découvrir les subtilités de l'interface.
    Depuis qgis.org, il y a une entrée Documentation dans le bandeau haut de la page qui mène directement à la liste des docs disponibles (pas si tortueux que cela, si?). Après vu que la v2.18 est la LTR et la dernière traduite, c'est effectivement elle qui est mise en avant et il faut penser à aller à la version testing si utilisation de la v3.
    Sur cette même page d'accueil apparaît le lien de téléchargement du document en pdf (pour chacune des versions).
    L'accès aux sections a été amélioré dans la v3; les boutons d'aide des fenêtres depuis QGIS amènent pour la plupart directement à la section concernée (par défaut dans le manuel en anglais en cours de rédaction mais vous pouvez ajouter de précédentes versions de doc (potentiellement obsolètes par endroits) pour avoir du français via Options --> Système)
    En revanche, pour certaines fonctions puissantes (comme la sélection par formules, la calculatrice raster ou le remplissage automatique des tables), je me demande s'il ne faudrait pas des guides spécifiques, beaucoup plus fouillés, avec des exemples.
    QGIS propose un manuel du débutant et il existe sur le net bon nombre de tutoriels, blogs abordant un certain nombre de sujets parfois de manière très pointue. Pour une intégration dans le manuel officiel, la difficulté est de trouver le bon équilibre mais aussi et surtout la main-d'oeuvre (il y a tellement eu d'appels lancés pour avoir de nouveaux contributeurs qui sont restés sans réponse que je ne me fais plus d'illusion là-dessus - il faut savoir qu'une seule main suffirait largement à compter le nombre de contributeurs actuels).
    Je vais essayer avec la formule ramp_color. Pouvoir attribuer une teinte en fonction de la position (liée à un indice de 0 à 100 %) sur l'échelle de couleurs serait bien la solution, effectivement.
    Oui, je serais curieux de connaître le résultat.
    Sinon, une possibilité non testée sur le cas présent mais récemment découvert dans un autre contexte peut être (v3 nécessaire):
    - appliquer la symbologie unique sur la couche
    - sélectionner le symbole et utiliser l'assistant du bouton "valeurs définies..." en face de l'option couleur de remplissage
    - choisir la rampe de couleur, le champ et la plage de données à utiliser
    - et valider
    "Les maisons sont proches pour qu'on puisse aller chercher du feu." Proverbe Moba
    Avant de poster, lire au moins une fois : De la bonne manière de poser les questions

 

 

Discussions similaires

  1. [QGIS 2.x] Fusion de couches vectorielles
    Par Chercheur Alpha dans le forum Assistance et Programmation
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/04/2017, 08h29
  2. [QGIS 2.x] Souci de reprojection de couches vectorielles
    Par Ibiscus dans le forum Assistance et Programmation
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/03/2016, 12h54
  3. [Outil] Explorateur de palettes de couleurs graduées
    Par L.Jégou dans le forum Ressources
    Réponses: 14
    Dernier message: 04/05/2014, 18h59
  4. [QGIS 1.x] [QGIS 1.7.3] Réorganisation manuelle de couches vectorielles
    Par Winsclav dans le forum Assistance et Programmation
    Réponses: 1
    Dernier message: 30/05/2012, 12h36
  5. [MapInfo 9.x] Convertion de couches vectorielles
    Par rhodos dans le forum Assistance Technique
    Réponses: 4
    Dernier message: 26/11/2009, 15h12

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •