PDA

Voir la version complète : [MapInfo 7.x] Transformations de symboles



franky34
12/11/2004, 19h13
Bonjour,

Conernant les methodes de représentaion de symboles par analyse thématique, il existe plusieurs transformations possibles; en particulier, logarithmique, linéaire et racine carrée. Quelles sont les principales différences entre ces méthodes et dans quel cas utiliser l'une préférentiellement à autre?

Merci d'avance.

L.Jégou
14/11/2004, 20h17
Ce sont des transformations apportées au moment du calcul du ratio entre la valeur originale et la taille du symbole. La méthode classique est linéaire : le ratio est constant sur toute la variable.

La modification de ce ratio permet d'obtenir des symboles dont les tailles extrêmes sont plus (ou moins) éloignées, on peut par exemple réduire la dimension de symboles extrêmes, ou augmenter celle de symboles trop petits, voire augmenter l'écart entre des symboles dont les valeurs semblent trop proches.

En résumé : c'est une façon de "tordre" la règle qui veut que la représentation graphique d'une variable soit fidèle à ses valeurs, c'est à dire que la règle qui permet de passer d'une valeur numérique à une tache sur le fond de carte doit être constante. Donc à déconseiller sauf pour un document qui sera lu par des initiés à la technique, et encore en utilisant une légende explicite sur cette manipulation.

Mais tout cela ne sert pratiquement à rien sur Mapinfo, puisque ce dernier ne sait pas réaliser de vrais symboles proportionnels à leur surface, sauf à bidouiller en mapbasic.

franky34
16/11/2004, 18h36
Pour les différentes méthodes, j'ai trouvé ça:

En représentation cartographique, on a coutume d’utiliser des formes géométriques proportionnelles. Les surfaces des ces formes sont proportionnelles aux valeurs de la variable quantitative étudiée.
Il existe 3 principales méthodes de représentation : transformation linéaire, logarithmique, et racine carré.
La méthode par transformation logarithmique permet une forte représentation des petites valeurs. Elle ne conserve pas la proportionnalité requise entre les surfaces. Il y a exagération de la surface des symboles pour les petites valeurs. Au contraire, les grandes valeurs sont écrasées au delà d’un certain seuil. Ces aspects peuvent être fâcheux en cartographie.
La méthode par racine carrée permet que les grandes valeurs n’occupent pas un espace démesuré et que les petites valeurs soient encore visibles. Cette méthode pourrait être considérée comme homogène, du fait de la faible différence de représentation entre grandes et petites valeurs.
Enfin, la méthode linéaire conserve la proportionnalité requise entre les surfaces. Les grandes valeurs seront bien représentées, au contraire des plus petites. On donne donc beaucoup d’importance aux grandes valeurs avec cette valeur. Dans une série statistique très étendue, on privilégiera les grandes valeurs au détriment des petites qui n’apparaîtront que très peu.

Pour ceux que ça peut interesser.

L.Jégou
17/11/2004, 08h13
C'est bien ça, le problème c'est que ces définitions ne mettent pas assez en garde.